Logiciels sur mesure


En informatique, un logiciel spécifique est un logiciel développé sur commande à l'attention d'un client donné, par opposition à un logiciel standard, qui est un développé sur initiative d'un éditeur, et vendu à de nombreux clients.

Le terme anglais correspondant à logiciel spécifique est "custom software", ou "bespoke software". Les Britanniques parlent de bespoke development pour désigner le développement spécifique (développement d'un logiciel spécifique).

La construction d'un logiciel spécifique est une prestation de service, qui consiste à fournir l'expertise technique et la main d'œuvre nécessaire. Les fonctionnalités, le planning de livraison, et les conditions de paiement font l'objet d'un contrat entre le prestataire et le client. Le consommateur est fortement impliqué dans le processus de construction et signe la réussite du travail.

La quasi totalité des logiciels spécifiques sont des logiciels applicatifs. Les acheteurs de logiciels spécifiques sont des moyennes et grandes entreprises.

La construction de logiciels spécifiques est pratiquée depuis les années 1960, et elle était initialement la seule manière d'obtenir des logiciels applicatifs. En 1998 dans l'Union européenne, 45 % de la production de logiciels concerne des logiciels spécifiques.

Définition

Les logiciels spécifiques sont des produits créés sur commande, quand il n'existe aucun logiciel standard équivalent, dans des domaines très spécialisés1. Ils peuvent également être créés dans le but de réunir des produits disparates; une pratique courante avec des suites logicielles telles que les ERP et les CRM. La construction d'un logiciel spécifique fait l'objet d'un contrat individuel entre le producteur et le client. C'est une prestation de service qui consiste à fournir l'expertise technique et la main-d’œuvre nécessaire à la fabrication.

La quasi totalité des logiciels spécifiques sont des logiciels applicatifs, et il n'existe pratiquement aucun logiciel système ni jeu vidéo spécifique. Ceci est dû au fait que la demande sur le marché du logiciel système est très favorable à la vente de masse de produits standards: Il existe une forte demande en interopérabilité et en compatibilité1. Dans le domaine des logiciels applicatifs, par contre, il existe un très grande diversité de demandes, avec un certain nombre de variations. Les logiciels standards répondent souvent à un nombre limité, voire insuffisant de variations, et c'est ce créneau qui est exploité par les logiciels spécifiques.

Fabrication

La construction d'un logiciel spécifique est une prestation de service, une production à l'unité et sur commande d'un logiciel unique2. La construction fait l'objet d'un contrat individuel entre le développeur et l'acheteur3. Le contrat fixe les fonctionnalités attendues du logiciel, le planning de livraison et de paiement.

Les entreprises de service qui développent des logiciels spécifiques sont autant des multinationales que des entreprises nationales. Le client cible des logiciels spécifiques sont les moyennes et grandes entreprises.

La production du logiciel se fait graduellement en plusieurs phases, ou jalons: à la fin de chaque phase le client reçoit une version du logiciel. Chaque phase se termine par une étape de test d'acceptance, par laquelle le client vérifie que le logiciel fait bien ce qui est attendu. Le logiciel est alors testé dans de nombreuses conditions, avec des données réeles, éventuellement accompagnée de tests de stress destinés à faire échouer le logiciel et voir comment il récupère.

Le planning en plusieurs phases permet de tenir compte de l'évolution des attentes du client: la conclusion d'une phase peut inspirer le client, l'amener à demander un produit plus raffiné et il est très rare que le produit final soit ce qui avait été envisagé au départ.

Le paiement peut se faire sur base horaire - paiement régulier des heures de travail du développeur, ou au forfait - un prix fixe est négocié à la conclusion du contrat et typiquement payé en plusieurs fois. Le tarif est compris entre 50$ et 300$ de l'heure, selon le prestataire4. Le travail nécessaire dépend de la quantité de code source, qui dépend du cahier des charges, et peut dans certains cas dépasser un an. Lors d'un paiement au forfait, l'évolution des demandes du client peut entraîner une renégociation du contrat, et une modification du prix.

Les logiciels spécifiques sont construits avec des outils classiques de développement logiciel, et le procédé de commercialisation est très différent de celui des logiciels standards: Le logiciel est considéré comme un projet. Il est souvent créé à partir de zéro, et donc pas immédiatement disponible. Le client est fortement impliqué dans le travail de développement, et la proximité géographique entre le client et le fournisseur compte. Le risque d'échec commercial est pris par le client. Le coût d'acquisition est élevé, du fait qu'il est entièrement payé par un seul client.

La propriété du logiciel et les conditions de licence sont un des sujets du contrat signé entre le fournisseur et le client. Parfois le consommateur demande de devenir propriétaire du code source du logiciel, voire négocie un contrat de licence qui autorise la réutilisation du code source du logiciel par le fournisseur.

Les logiciels standards sont créés sur l'initiative de leur auteurs, de tels logiciels sont traités comme un produit, destiné à être utilisé par de nombreux clients. Le client ne peut pas intervenir dans le processus de développement. Le coût d'acquisition est moins élevé parce qu'il est divisé par le nombre d'utilisateurs potentiels. Le produit est rapidement disponible parce qu'il est mis sur le marché après avoir été développé. Le risque d'échec commercial est pris par le producteur. Le producteur reste propriétaire du produit et accorde un droit d'utilisation au client par l'intermédiaire d'une licence d'utilisation.

Histoire

Dans les années 1960 les constructeurs de matériel informatique tels IBM offraient également des services informatiques, notamment du développement de logiciels spécifiques. La production de logiciels standard n'existait pas. À la suite d'un procès pour monopolisation du marché, IBM se voit contraint à dissocier ses activités de construction de matériel, de logiciels systèmes et de logiciel applicatifs. Cette scission a permis l'apparition des éditeurs de logiciel standard.

L'industrie du logiciel est délocalisée depuis 1970; les principaux pays qui produisent off-shore des logiciels sont l'Inde, Israël et l'Irlande. La production de logiciels en Inde est principalement orientée autour des logiciels spécifiques, pour des clients du monde entier.

Quand sont apparus les premiers PC, en 1980, ceux-ci n'avaient pas une puissance de calcul suffisante pour répondre aux besoins des entreprises, et les logiciels spécifiques étaient développés sur des stations de travail et des ordinateurs centraux sur Unix. Les logiciels spécifiques ont commencé d'être développés sur les PC dans les années 1990, quand la puissance de calcul et l'offre en logiciels a commencé à correspondre aux besoins des petites entreprises.